Miniature Mon Avis sur La Maison du Soleil

Mon avis sur… La maison du soleil

Salut à toutes et à tous, aujourd’hui je vous propose une nouvelle review: et cette fois-ci, on s’aventure sur un manga. Enfin un, non: une série entière de 13 tomes. On va arrêter le suspens, car vous avez lu le titre du post, donc bon, vous savez de quoi je parle: La maison du Soleil.

Source: Pika

Ce titre, en version orginale “Taiyou no Ie” de TAAMO, bénéficie d’une édition en version française éditée par Pika: avec 13 volumes au compteur, ce shôjo qui mêle comédie, drame, romance et slice of life, est terminé. Elle est entièrement disponible en français en version papier (6€95) et en numérique (4€49).

Petite, Mao passait ses journées dans la famille Nakamura. La vie y était joyeuse et insouciante et comblait le vide laissé par l’absence de sa mère, partie avec un autre homme, et celle de son père, travailleur acharné. Plusieurs années ont passé… Le père de Mao s’est remarié et construit une nouvelle vie de famille à laquelle la jeune fille se sent étrangère. Hiro, l’aîné des Nakamura, vit seul dans la maison familiale depuis le décès de ses parents. Face à la détresse de la jeune fille, il lui propose d’emménager chez lui…

Source: Pika Shôjo

Un extrait du tome 1 est disponible ICI!!!

Je ne suis pas un grand lecteur de shôjo: je lis des mangas romantiques, mais j’ai toujours eu une préférence pour le seinen. Mais, après avoir vu plusieurs critiques positives, je me suis lancé. On a le droit ici à plusieurs personnages blessés par la vie, cherchant à avancer en s’appuyant les uns sur les autres.

Source: Manga-News

Je ressors de la lecture avec un sentiment mitigé… Tout d’abord, même si c’est agréable à regarder, j’ai le sentiment que c’est assez générique: le dessin est classique, sans originalité. On retrouve les effets fleuris un peu partout, les petites étoiles dans les yeux, les gens qui rougissent tout le temps … De plus, on remarque que les personnages sont bien écrits, ne donnant pas cette impression de vide, même s’ils sont tout de même assez caricaturaux.

Quant à l’histoire, on est sur quelque chose d’assez mignon, très positif avec un message universel. Mais qu’est-ce que c’est niais… Même s’il existe quelques rebondissements, c’est assez convenu et ça tire sur la longueur (un mal récurrent de ce genre d’histoire selon moi).

Enfin, on peut dire que ce manga se lit facilement: il n’y a pas tant de dialogue que ça, et l’ensemble est facilement compréhensible. J’ai juste eu du mal pendant 10 secondes au début du tome 1: après les premières pages, je pensais que Mao était un garçon – zic-

Source: Le Blog du Mangachat

Au final, La maison du soleil est un shôjo classique, mignon même si j’ai trouvé ça relativement niais, mais il y a de fortes chances que cela s’explique d’une manière relativement simple: je ne suis pas le bon public. Si vous n’êtes pas un fan ce genre: passez votre chemin. Si au contraire, vous aimez ce genre d’histoire, c’est une œuvre qui vous fera passer un très bon moment.

EdwardWallace Auteur

Laisser un commentaire