Avis sur l'animé The Rising of the Shield Hero

Mon avis sur… The Rising of the Shield Hero

Bonjour à toutes et à tous! Je rattrape petit à petit mon retard sur les review et c’est au tour de l’animé The Rising of the Shield Hero de passé sur le grill!!

Cet animé est adapté du light novel Tate no Yuusha no Nariagari avec Aneko Yusagi au scénario et Minami Seira au dessin. Si le light novel compte 19 tomes au Japon, la version manga est actuellement à 12 tomes en VO et 11 en version française: cette dernière est éditée par Doki Doki. Revenons à nos moutons: déjà, ça parle de quoi?

Naofumi est projeté dans un monde proche en tout lieu d’un jeu de rôle d’héroïc fantasy. Mais alors que d’autres héros ont été dotés d’armes offensives redoutables, Naofumi hérite d’un bouclier aux capacités limitées pour progresser dans ce jeu où le danger peut surgir à chaque instant.

Le synopsis est un peu plus long que ça, mais je n’aimerais pas vous divulgâcher la surprise que vous réserve l’épisode 1! En fait, dans cet épisode, il y a un plot twist qui transforme notre héros en personne ayant une haine de ce monde.

Diffusé en simulcast sur Crunchyroll, il n’y a pour l’instant que 11 épisodes de diffusés. Mais c’est bien assez pour vous proposer un premier avis sur la série.

Qu’est-ce que cela fait du bien d’avoir un personnage principal qui n’est pas cheaté, ni ultra gentil!! Enfin, on a le droit à un isekaï plus noir, plus dark et plus complexe. Ce n’est pas non plus un équivalent d’un roman de dark fantasy non plus, mais ce côté moins manichéen apporte de la fraîcheur à un anime qui aurait pu être banal par bien des aspects.

On a le droit ici à une série techniquement au-dessus de la moyenne (qui est tristement basse) avec des musiques et un doublage de qualité. Le chara design, qui semble le même que pour le manga et le light novel, est plutôt réussi: cela reste générique, mais pas banal pour autant.

Le principal intérêt de cette série reste pour moi le côté original de la situation du héros dans un scénario ultra classique de l’isekaï: il n’est pas surpuissant, il est détesté par tous dans ce monde, il ne peut pas se battre seul et il est plein de haine pour cet univers qui l’a invoqué. Au niveau de l’histoire, on nous donne quelques éléments laissant à penser que l’intrigue pourrait se complexifier sous peu.

Cette touche d’originalité suffit pour The Rising of the Shield Hero se distingue de la masse et intéresse. Personnellement, je trouve que ce titre n’est pas mauvais: il est bien rythmé avec un enchaînement de péripéties et une évolution du caractère des personnages principaux.

Mais le côté ultra classique de l’ensemble, qui peut parfois virer au banal, l’empêche d’aller bien plus haut que la moyenne.

EdwardWallace Auteur

Laisser un commentaire