Miniature La Semaine Geek

La semaine geek (et chic) #1

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd’hui, je vous propose un article un peu bâtard et totalement fourre tout. Je vais vous parler de ma semaine geek. Cela n’a aucun sens, mais je ne sais pas comment le dire autrement: en fait, je vais vous proposer ici un ensemble de mini reviews, sur les séries, livres et jeux qui ont fait ma semaine. Enjoy!

The Division 2 : la bêta

C’est The division, en pas très beau et rapidement chiant. Le système de cover est pété, pas de feelings avec les armes ( c’est de l’airsoft?), le QI des ennemis est proche de zéro, et plus que tout, j’ai horreur des jeux de loot et des ennemis sacs à PV!!! Sinon, ça va, c’est propre … À revoir.

Anthem: la bêta

Je vais faire court: avec les problèmes de serveurs, je n’ai pas pu trop jouer à ce jeu. Les graphismes sont accrocheurs et l’idée de jouer un personnage dans une combinaison mécha, en mode Iron Man me fait kiffer. Mais, je n’ai pas forcément accroché durant les 2 heures de jeu. Fade, peu de sensation, à part celle d’être devant un énième jeu service EA, insipide et ultra lisse. Je pense tout de même donner une chance à se titre, surement avec l’offre Origin Basic.

Poupées Russes ( la saison 1 est disponible sur Netflix)

Une matinée m’a suffi pour binge watcher cette série: une héroïne barrée et une intrigue plutôt spéciale font de cette série très courte un de mes coups de coeur. Le die and retry, c’est bien plus cool sur Netflix que sur Playstation.

Deadly Class ( diffusée sur Sy Fy)

Image: ComicsBlog.fr

Série recommandée par Faskill dans le podcast Torréfaction, je me suis laissé tenter: et bien m’en a pris. C’est une série barrée, totalement wtf WTF!!, où l’on suit le quotidien de jeunes tueurs dans une école de tueurs. La morale est morte, assassinée par cette série et c’est tant mieux.

NightFlyers ( la saison 1 est disponible sur Netflix)

Image: La garde de nuit

Friand de SF, je me suis dit, cette série est pour moi! Je lance… ouais c’est sympa, puis l’épisode 2 … le 3 … mouais pourquoi pas… Enfin, tout ça pour dire que malgré un pitch fait pour moi, la série a un problème de rythme, de personnages, d’acteurs, d’intérêt global … C’est long, trop long. Tellement long, que la série a réussi à me perdre et à me lasser en moins de 5 épisodes. Je n’ai pas pu lancer le 6e épisode, et je ne le lancerais pas. Il y a des limites à ce que je peux supporter.

EdwardWallace Auteur

Laisser un commentaire