Miniature Découverte Stadia

Stadia, le gaming by Google

Un peu de Stadia dans votre café?

Aujourd’hui, lors de la GDC ( Game Developer Conference) , Google a tenu une conférence qui se voulait résolument gaming. En effet, nous pensions qu’ils allaient annoncer un projet de Cloud Gaming et cela à bien était le cas. Bienvenu à Stadia!

Disponible durant l’année, Stadia deviendra la plateforme dématérialisée de jeu de Google. Nous avons eu le droit à une démonstration sur différents appareils: un mobile, un Chromebook, une tablette, un PC et sur une TV connectée. Le jeu tourne sur des serveurs Google, et le joueur reçoit directement sur son appareil, le flux vidéo. De ce qu’on a vu, il serait possible via Chrome, de jouer à un jeu sans téléchargement ni installation, grâce à ce service. Le jeu serait cross-save, cross-plateforme, et cross-buy: à partir d’un lien, il serait possible de lancer un jeu en moins de dix secondes, et de commencer la partie sur son mobile pour la finir sur le canapé, devant la TV.

Qui dit Google, dit aussi YouTube. Lors de la conférence, l’accent a aussi été mis sur une forte relation entre la plateforme de streaming vidéo et Stadia: en plus d’offrir la possibilité de streamer sa partie en UHD, il serait aussi possible, via ce service de jouer face à ses abonnées ou viewers, et même de partager des moments de jeu ( en gros, une espèce de partage de sauvegarde via un lien). De même, il y a eu une partie sur le multijoueur: en plus du retour du splitscreen, il semble qu’il serait aussi possible de jouer en multilocal sur la même partie, en même temps, via différents hardwares (Joueur 1 sur la TV, le second sur une tablette, le 3e sur son mobile …).

Ensuite, nous avons eu le droit à l’intervention de différents intervenants qui ont loué la qualité du service – passage de pommade -, que c’était génial … Ils sont aussi annoncés la création du studio Stadia Games, spécialement pour le développement de jeux first party.

Stadia? Dalida – Paroles, Paroles !!

Cette conférence n’était qu’une promesse. Au final, on ne connait ni le prix, ni le débit nécessaire, ni même le modèle économique. Pour le catalogue de jeux, je n’en parle même pas. Pourtant, il me semble que cela reste une des choses les plus importantes. Mais je ne vais pas être trop sévère avec Google: le lancement d’un produit qui se veut novateur et très grand public ne se fait pas en une fois. De plus, même si tout le monde a eu accès à cette conférence, il est important de ne pas oublier qu’elle s’est déroulée à la GDC… Cette communication était principalement à destination des développeurs, même si nous savons très bien qu’à notre époque, la vitesse de communication rend facile l’accès aux informations et que les passionnés sont friands de ce genre de conférences.

Pour le moment, je demande à en savoir plus: j’ai compris le système ( surement le but premier de ce temps de communication) et je le trouve extrêmement bien pensé. Par contre, je vais attendre d’en savoir plus avant de livrer un avis dessus. Tout d’abord, il est essentiel de connaître le modèle économique, la forme de l’offre, le prix, le catalogue ainsi que la connexion minimale nécessaire. On peut autant imaginer un “Netflix” du jeu vidéo ( quelle horrible expression ) qu’un Steam en mode streaming ou bien un mix des deux. Le type de proposition sera essentiel dans le succès ou non de cette plateforme.

Des influenceurs VRP?

Avant de conclure, je souhaite aborder un dernier point avec vous: ce n’est pas une information, mais plus une pensée. Je trouve logique et très intéressante cette forte intégration de Stadia dans YouTube (l’inverse semble vrai aussi). Je le qualifierais de coup de billard à trois bandes: cela peut avoir un fort impact sur les créateurs de contenus, sur la rémunération de ses acteurs et à moindre mesure, dans la course entre YouTube et Twitch. Imaginez l’impact que peut avoir un genre nouveau de lien affilié. Par exemple: le streameur A diffuse une partie multijoueur. Un pop up apparait, si tu veux me rejoindre en partie, « Clique ici ». Le service Stadia se lance, tu as un accès d’une heure offerte, après il faut t’abonner. Ou bien, un créateur de contenu poste une vidéo, avec un moment assez compliqué où il a du mal à avancer: un pop up apparait “Clique ici » pour me battre”, et le jeu se lance. Bien sûr, le créateur de contenu reçoit un intéressement, en plus des revenus publicitaires classiques. Surement plus efficace qu’un code promo G2A ou CD Keys non? Fortnite a aussi construit son succès en intéressant les créateurs de contenu avec un plus par rapport à la concurrence: un système de rémunération via des liens d’affiliation.

En somme, Google a présenté les grandes lignes de sa plateforme Stadia, et cela semble prometteur, même si les inconnus sont encore bien trop nombreux dans l’équation.

EdwardWallace Auteur

Laisser un commentaire