Miniature Mon avis Alderamin on the sky tome 4

Mon avis sur… Alderamin on the Sky – Tome 4

Alderamin on the Sky, ou Nejimaki Seirei Senki : Tenkyô no Alderamin est un light novel de Uno Bokuto adapté en manga et en animé. La version manga compte sept tomes, tous publiés en version française par Ototo. Pour la version animée, elle adapte les trois premiers tomes du light novel: la série est disponible gratuitement sur Crunchyroll.fr (ma review est dispo ici).

Petit rappel:

L’histoire se passe dans un monde où deux grandes puissances se font la guerre, l’empire de Katjvarna et la république Kioka. L’empire Katjvarna est actuellement en train de subir de fortes attaques par Kioka et doit donc se contenter de défendre ses frontières.

Dans l’empire de Katjvarna, il existe une famille très influente dont une fille nommée Yatorishino Igsem en fait partie. Cette famille de militaires s’occupe de faire passer des examens de haut rang pour les officiers. Un jour, elle convainc Ikta Solork, une personne détestant la guerre, de passer les examens en échange d’une faveur de sa famille.

Après avoir passé le test écrit, il reste la seconde partie qui est le test pratique. Ce test se passe sur une île de l’empire, malheureusement, après un accident, leur bateau échoue derrière les lignes ennemies.

Ikta, Yatorishino et une poignée de candidats, dont la 3e princesse de l’Empire Chamille Kitra Katjvanmaninik, réussissent à s’en sortir grâce aux ruses d’Ikta.

Chamille les récompense en les faisant Chevaliers Impériaux.

C’est le début d’une carrière militaire tumultueuse pour Ikta et ses amis plongés dans les soubresauts de la politique d’un empire sur la voie descendante, en proies à des ennemis extérieurs et intérieurs.

Source: Nautiljon

Ma rencontre avec Alderamin on the sky a été rendue possible grâce à Crunchyroll: c’est la version animée qui m’a fait découvrir cet univers et ces personnages hauts en couleur et terriblement attachants. Une fois la série regardée plusieurs fois, j’ai voulu connaître la suite des aventures d’Ikta, mais j’ai dû me résigner: les light novel ne sont pas disponibles en version française, et il semble bien que cela ne soit pas prévu, en tout cas, pas chez Ofelbe. Le pire, c’est que les tomes ne sont pas non plus licenciés en version anglaise… J’ai pris mon mal en patience et j’ai sagement attendu une fantrad, qui est arrivée fin 2018. Le tome 5 est en cours de traduction, mais ceci est une autre histoire. Le light novel est terminé avec un total de 14 tomes au Japon.

Aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur le 4e tome, qui fait directement suite au tome 3 et donc à l’anime et au manga. Dans ce volume, on retrouve Ikta et la bande des Chevaliers Impériaux après la campagne du Nord. Pas de repos pour les braves: à peine le temps de savourer leurs promotions qu’ils doivent déjà reprendre la route et accompagner les réfugiés Shinaak. Bien sûr Ikta va mettre son petit grain de sel … Ce volume se divise en deux grandes parties: la première moitié est une phase de transition avant de lancer un nouvel arc narratif dans la deuxième moitié du livre.

Le livre débute avec une scène forte, introduisant de nouveaux personnages, et posant les bases d’une vaste intrigue politique qui pourrait se dérouler tout au long de la série. Puis, le rythme se calme, et c’est avec plaisir que nous passons un moment avec les protagonistes, et en apprenons un peu plus sur la gouvernance au sein du royaume ainsi que sur l’un des personnages.

Ce quatrième tome est un plaisir à lire: l’auteur continue d’approfondir l’univers de la série en introduisant des personnages, des lieux, des éléments de politiques locales et à plus grande échelle. En plus de cela, on en apprend plus sur le passé de certains des Chevaliers Impériaux et sur leur famille, le tout en posant les bases d’un nouvel arc narratif qui s’annonce haut en couleur. De plus, c’est le premier light novel de cette série que je lis, et je le trouve relativement différent des autres: ça me semble mieux écrit, avec un peu moins de dialogue et plus d’éléments narratifs. Au final, on a le droit à une histoire intéressante, mêlant intrigue politique, bataille navale et humour.

J’ai lu ce livre avec plaisir, et je me languis de pouvoir mettre la main sur le tome 5. Cette série me plait de plus en plus, quel que soit le format, notamment grâce à son histoire et ses personnages. Mais, le passage au format light novel apporte un vrai plus! Dommage qu’aucune adaptation en version française ne soit envisagée.

Laisser un commentaire