Illustration E3 PS4 2018

#E32018: Le débriefing de la conférence Sony

Bonjour à toutes et à tous,

Moins d’une semaine après la conférence Sony pour l’E3 2018, je vous livre un débriefing tardif qui, je l’espère, vous plaira. Pour cette conférence tardive que j’ai suivi en replay (L’instant balek), Sony a  fait du solide. Pas une seule annonce d’un quadruple A exclusif, à se mettre sous la dent, mais du gameplay et des trailers pour les 4 futurs grosses cartouches. Au contraire de Microsoft qui nous a envoyé du « World Premiere » non-stop, Sony a capitalisé sur ses jeux déjà annoncés, et s’est « contenté » de deux annonces multi-plateformes. En même temps, ils n’en avaient absolument pas besoin: sur cette génération, la PlayStation 4 est un mastodonte qui écrase absolument tout sur son passage. Même en fin de vie (les rumeurs sur une sortie d’un PS5 en 2020 sont de plus en plus présentes), la console de chez Sony, avec ses plus de soixante dix millions de d’unités vendu pèse sévère sur le game. Cette position dominante n’obligeaient pas Sony à faire le show, au contraire de chez Xbox. Et même sans faire une conférence explosive, avec leurs quatre gros jeux déjà annoncés, Sony n’est pas passé loin du Toupil pour une bonne partie des joueurs.

 

Puissance 4

Spider-Man – The Last of Us part 2 – Ghost of Tsushima – Death Stranding – Le peut être G4 de cette fin de génération chez Sony.  Pour cette conférence E3, Playstation s’est concentré sur les quatre futurs gros jeux de la console, que des exclusivités qui font rêver une bonne partie de la communauté de joueurs. Avec de longs trailers ou phases de gameplay, on ne peut être que confiant lorsqu’on est l’heureux possesseur d’un PS4.

Spider-Man – Exclu PS4 – 7 Septembre 2018

Que dire sur ce jeu? Day One. Il a l’air sublime, ressemble à la saga des Batman Arkham (un sacré compliment), les combats ont l’air stylé et ce petit coté simulation de le vie d’un adolescent ne peut que rajouter un petit truc en plus. Sans oublier b ien sur, que se balader dans les rues de New York, s’accrochant de tours en tours a un coté naturellement relaxant chez moi. J’ai malgré tout des doutes sur le gameplay, notamment pour les déplacements et les combats: je crains que cela soit assez répétitif, pour s’assurer un dynamisme constant durant ces phases.

The Last of Us Part 2 – Exclu PS4

Pour The Last Of Us part 2, après son trailer ultra violent de la PGW17, Naughty Dogs nous a offert 12 minutes de pure bonheur. Mélangeant gameplay et cinématique, cette séquence m’a époustouflé: s’il n’y a pas de downgrade graphique, ce jeu sera l’un des plus beaux à ce jour. Cette ambiance sombre et ce monde qui semble d’une dureté effroyable, donne à ce titre une atmosphère toute particulière. La violence présente dans la vidéo peut en dégouter certains, mais je trouve qu’elle semble avoir sa place dans le monde de The Last of Us: c’est une zone de non droit, où la survie prime. J’ai vraiment hâte de pouvoir y jouer et de suivre les aventures d’Ellie, avec un jeu qui semble mature à souhait.

Ghost of Tsushima – Exclu PS4 – 2019

Je ne vais pas vous mentir, ce jeu ne m’intéréssait pas forcément avant l’E3, et … je n’ai pas changé d’avis (pour le moment). Les paysages sont à couper le souffle, l’accent semble mis sur les combats au sabre, l’univers à l’air riche, pouvoir incarner un ronin dans le Japon féodal et le jeu est developpé par Sucker Punch: que des atouts. Mais pourtant, j’ai un peu de mal à me hyper pour le jeu. Incompréhensible. Mais j’attends vraiment d’en voir plus pour être rassuré et enfin tomber amoureux de ce titre. PS: je ne demande qu’à m’enflammer pour lui!

Death Stranding – Exclu PS4

C’est simple: plus j’en vois sur Death Stranding, moins je comprends quelque chose. Malgré cela, le titre arrive à attiser ma curiosité, et il est sur et certains que je garderais un œil (et le bon) sur le dernier né d’Hideo Kojima.

« La cerise sur le gâteau » ²

Il s’est fait attendre celui là ^^

Recyclage des assets de Quantum Break, bonsoir.

Avec cette conférence solide, s’appuyant sur de grosses exclusivités, Sony a clairement réussi son E3. La machine à rêver est encore loin d’avoir fini sa route.

 

Laisser un commentaire