miniature review seraph of the end

Mon avis sur … Seraph of the End

Seraph of the end (ou Owari No Seraph en VO) est un animé japonais diffusé en … 2015. Je sais, sur GeekXperience, on aime l’actualité! Composé de vingt-quatre épisodes, cette série est une adaptation du manga éponyme dessiné par Yamamoto Yamato et scénarisé par Kagami Takaya. Avec 18 tomes au Japon (série toujours en cours) et 16 tomes en France (Kana), il y avait du matos pour l’adaptation de ce shonen. Le projet a été confié à Wit Studio, connu notamment pour son adaptation de Shingeki No Kyojin (et prochainement de Vinland Saga).

Alors Seraph of the End, ça parle de quoi? Et bien,il se trouve qu’un jour, un mystérieux virus décime la population humaine en tuant les humains de plus de treize ans. Au même moment, les vampires se dévoilent au grand jour, et asservissent les jeunes survivant pour les réduire au rang de bétail. Obligés de donner leur sang pour survivre, ces jeunes vivent dans des cités souterraines administrées par des vampires. On va suivre Yûichirô Hyakuya, jeune esclave, qui ne peut se contenter de sa condition: c’est ainsi que durant son évasion avec sa famille adoptive, ses frères et soeurs adoptifs sont assassinés sous ses yeux par un vampire noble. Il ne réussit à s’en sortir que grâce au sacrifice de Mikaela. Enfin libre, il découvre un monde bien différent de ce que les vampires lui ont annoncé. Avec pour seul objectif la vengeance, Yui va intégrer la résistance en espérant pouvoir tuer le plus de vampires possible.

Il y a quatre ans, j’avais apprécié cette série, mais qu’en est-il aujourd’hui, à la lumière d’un second visionnage?

Et bien premièrement, je trouve que visuellement, la série n’a pas subi le poids des années, et semble bien plus aboutie techniquement que de nombreuses séries actuelles, ce qui en dit beaucoup sur l’état de la japanimation. C’est plutôt joli, avec un chara design très ressemblant avec celui du manga: l’ensemble reste dans la mouvance et me semble très générique. Je trouve vraiment appréciable la qualité de l’animation ainsi que l’attention portée au doublage: par contre, pour ce qui est de l’OST, c’est plutôt moyen… Ça manque clairement de musiques épiques…

Blog All The Anime

Ensuite, abordons l’aspect scénaristique de cette adaptation:nous avons le droit ici à une aventure mêlant action et fantastique. Cet animé est un shonen, dans ce qu’ils ont de bien comme dans ce qu’ils ont de moins bien: on a le droit à une intrigue simple mais efficace, mettant l’accent sur l’évolution des différents personnages dans ce monde en pleine guerre. Plusieurs thèmes seront abordés (effleurés) , mais la série se concentre principalement sur les relations familiales, et l’amitié entre les divers protagonistes. Tiens parlons en des personnages: même si on tombe rapidement dans les stéréotypes du genre, la série parvient à maintenir l’illusion sur ses vingt-quatre épisodes.

Lors de ce second visionnage, je ne peux m’empêcher de remarquer des problèmes de rythme, avec des séquences tirant un peu en longueur, ralentissant l’ensemble, alors que d’autres pans de l’histoire sont complètement rushés. Il n’en reste pas moins que cela est, selon moi, tout à fait digeste sur l’ensemble de la série.

Petit point manga: je suis à jour de ce côté-là, et je dois vous avouer que je suis clairement saoulé. Déjà par l’histoire qui peine à s’emballer et à maintenir l’intérêt du lecteur, mais aussi, et surtout parce qu’au fil des tomes, je n’ai qu’une envie: que le héros meurt! Il est de plus en plus insupportable: à chaque chapitre, il en rajoute une couche, et il continue de creuser toujours plus profondément le puits de la bêtise humaine.

Finalement, Seraph of the End est une série que je vous recommande chaudement si vous n’êtes pas allergique ni aux shonens ni aux vampires. Toujours très beau malgré quatre bougies, cet animé pêche principalement par son manque criant de profondeur, autant au niveau des personnages qu’au niveau de son lore. Il n’en reste pas moins que c’est un shonen efficace et qui saura vous faire passer un bon moment

Notre Avis 3/5

Laisser un commentaire