State of Play – 25 Mars 2019

Dans l’amour, dans la haine, dans la moyenne?

Le 25 mars, Sony a lancé un nouveau format (non régulier), histoire d’occuper un peu la scène médiatique, même si, je vous l’accorde, ils n’ont absolument pas besoin de ça pour faire le buzz. Donc, Sony nous à proposé « State of Play », un format ressemblant plus à un Nintendo Direct, qu’à un Inside Xbox (20 minutes, vidéo préenregistrée, avec des annonces). Il y avait beaucoup (trop) d’attentes chez les fans avant ce live, peut-être en réaction à l’absence de Sony pour l’E3 2019, ainsi qu’aux annonces récentes de Google, Nintendo et Microsoft.

State of Play

Nous avons donc eu droit à 20 minutes d’émissions, avec des annonces, un gros focus sur le PSVR et de petites mises à jour. On a pu voir un teaser d’Iron Man en VR, puis un peu de Crash Team Racing – Nitro Fuel avec une date de sortie ( 21 Juin). Ensuite, nous avons eu du No Man’s Sky avec une mise à jour pour cet été, rendant le jeu intégralement compatible avec le PS VR! Je n’ai pas de PSVR, n’étant pas (plus) un aficionado de la technologie: j’ai de bien plus grandes espérances au sujet de la réalité augmentée.

Après, nous avons eu le droit à un trailer et un peu de gameplay d’un jeu plutôt mignon: ReadySet Heroes (2019). Gros coup de coeur pour moi: Blood & Truth de London Studio. Il sortira le 28/05 et sera bien sûr en VR. La suite est un tunnel de 7 jeux PSVR avec, en vrac Mini Mech Mayhem, Jupiter & Mars, Falcon Age, Trover save the universe, Everybody’s Golf, Table of Tales et Vacation Simulator.

On attaque enfin sur un des deux jeux montrés ce soir que je vais acheter: Observation, une espèce de thriller se déroulant dans l’espace. Développé par NoCode, le jeu doit sortir le 21 mai. Le principe semble pas mal: on va incarner l’IA d’une station dans l’espace, et nous serons capables, entre autres, de contrôler les caméras: il va vraiment falloir voir le gameplay, qui pourrait être rapidement répétitif. Grâce aux interactions, on va pouvoir explorer la station et aider un personnage à résoudre une enquête.

Ensuite, nous avons eu le trailer de Five Nights at Freddy’s, un jeu en VR, un peu fou, et totalement flippant. Date de sortie: Printemps 2019. Puis, on a eu des nouvelles de Concrete Genie, qui était apparu lors de la conférence PlayStation pour la PGW. Dans un environnement délabré, ce jeu veut réveiller notre fibre artistique avec des dessins qui s’animent. Autant en 2017, je pensais sérieusement que les dessins modifieraient le gameplay, autant après ce trailer, je reste plus sceptique. Et bien sûr, il aura un mode VR…

Day’s Gone = Motards sauvages?

Enfin, l’émission s’est terminée sur du gameplay de Day’s Gone ( 26 avril ) et de Mortal Kombat 11. Je n’ai pas forcément d’avis sur MK11 ( ce n’est pas ma came), mais Day’s Gone m’a un peu plus intéressé: même si les previews sont mitigés, je trouve que malgré le côté classique ( voir générique), il pourrait être un bon jeu. Et voir les hordes de Freakers poursuivre le personnage principal reste toujours aussi impressionnant avec cette effet World War Z.

Au final, « State of Play » est un format plutôt plaisant à regarder, bien rythmé et sans temps mort. Par contre, j’ai trouvé le contenu un peu chiche, avec peu d’annonces et beaucoup de redites. Autant sur la forme, cela ressemblait à un Nintendo direct, autant sur le fond, on se rapproche plus d’un Inside Xbox. Je pense que nous sommes habitués aux conférences E3 avec beaucoup de grosses annonces sur un laps de temps très court: ce nouveau type de prise de parole de la part des consoliers permet de mettre en avant certains jeux ou contenus qui auraient pu passer inaperçus lors de grosses conférences, noyé dans le flux d’informations.

Laisser un commentaire